Accueil > Nos expertises en matière d’inspection > Détection de fourmis charpentières

Détection de fourmis charpentières

Les fourmis charpentières s’attaquent à la structure du bâtiment. Il faut localiser le nid et les éliminer le plus rapidement possible.


Trouver les fourmis charpentières avec la thermographie

Fourmis charpentières détectées avec la caméra infrarouge
La caméra infrarouge peut détecter les nids de fourmis.

Pour éliminer les fourmis charpentières dans une maison, il faut trouver le nid et le détruire. Voilà qui est souvent plus facile à dire qu’à faire.

D’abord, il est utile de rappeler qu’une colonie de fourmis charpentières peut comporter plus d’un nid. La reine vit dans le nid principal où elle pond ses oeufs, mais d’autres nids, appelés nids satellites, peuvent abriter une bonne partie de la communauté. On peut compter une dizaine de nids satellites dans une grosse colonie.

Nos experts mettront leur expertise à votre service afin de détecter la présence de vermine et les problématiques reliés aux fourmis charpentières. Notre service inclut l’utilisation de la thermograhie infrarouge.

Pour vraiment en finir avec une infestation, demandez une soumission gratuite ou appelez-nous sans frais :

1 855 615-0615 

Que sont les fourmis charpentières?

Fourmis charpentières
Fourmis charpentières sur du bois pourri.
Les fourmis charpentières (aussi appelées fourmis gâte-bois) vivent normalement à l’extérieur des maisons, dans le bois humide ou en décomposition. Le milieu forestier constitue leur habitat d’origine. Elles font leur nid dans des arbres morts ou creux, des arbres vivants, des souches pourries ou des terriers creusés sous des troncs tombés et des pierres.

Malheureusement, certaines peuvent aussi s’établir dans les maisons.

Elles installent alors leurs nids dans les structures de bois de l’édifice ou des endroits creux, comme les murs ou les plafonds.

Près des habitations, elles peuvent vivre dans des poteaux de téléphone, des piquets de clôtures, des tas de débris de bois ou des piles de bois de chauffage. Les infestations de domiciles (souvent des chalets) sont plus communes dans les régions boisées.

Les infestations de nos habitations par les fourmis charpentières peuvent se produire de quatre façons :

  • L’arrivée dans la maison d’une reine qui fonde une nouvelle colonie
  • La migration d’une colonie ou d’une partie de la colonie (nid satellite) à la suite d’un stress majeure (comme l’abattage d’un arbre, le remplacement d’une fenêtre ou la disparition d’une clôture en bois qui abritait un nid)
  • L’introduction de matériel contenant des fourmis dans la maison, comme du bois de chauffage
  • La formation d’un nid satellite, sans reine (la cause d’infestation la plus fréquente au Québec)
Fourmis charpentière
Les fourmis peuvent causer des dommages considérables aux bâtiments.

Les fourmis charpentières creusent leurs galeries dans le bois en suivant les parties molles. Les parties dures sont laissées intactes et servent de parois pour soutenir les galeries. Les fourmis gardent leurs tunnels et leurs chambres très propres. Elles enlèvent le bois grugé, qu’elles repoussent hors du nid.

Ces insectes sont parmi les plus efficaces destructeurs de bois. Elles préfèrent généralement creuser leur nid dans du bois humide ou en train de pourrir, mais elles s’attaquent aussi à du bois sain, surtout quand leur nid prend de l’expansion.

Leur présence ne devrait pas être tolérée à l’intérieur d’une habitation.

Le plein développement d’une colonie de fourmis charpentières prend quelques années :

  • Année 1 : La reine n’est entourée que de six à douze petites ouvrières
  • Année 2 : Le nombre des ouvrières augmente considérablement
  • Au bout de quelques années : La population d’une seule colonie atteint 2 000 individus ou davantage

Les signes d’infestation

Comme une colonie de fourmis charpentières met du temps à se développer, des années peuvent passer avant que l’infestation se manifeste de façon évidente. L’un des premiers indices clairs de la présence d’un nid dans la maison est l’observation de fourmis actives durant la saison froide. Les insectes sont alors en quête de nourriture et d’eau.

Un autre signe d’infestation se manifeste au printemps, lorsqu’on voit les adultes ailés émerger du nid, en sortant par des fissures des murs ou du plafond, par exemple. Ils tentent ensuite de s’échapper par les fenêtres.

Dans un cas comme dans l’autre, la plus grande partie de la colonie reste cachée, mais bien active.


Prenez rendez-vous dès aujourd'hui

N'attendez pas que le problème s'aggrave avant d'agir. Joignez-nous immédiatement pour que nous puissions vous mettre en contact avec un expert.

1 855 615-0615